07/01/2019 : soirée exceptionnelle avec Rudy Boyer, photographe de rue

janvier 9, 2019 Martine Belmon No comments exist

Ce soir c’est un grand plaisir pour nous que d’acueillir Rudy Boyer , photographe niçois, étoile montante dans le monde de la photo contemporaine grâce notamment à ses talents de Street Photographer. Il a eu la gentillesse de répondre à notre invitation pour nous présenter son travail et répondre à nos nombreuses questions.

Ce soir, la présentation de Rudy est proposée non seulement aux adhérents d' »Objectif Image » mais aussi aux adhérents du club « Images et Expressions » de Cagnes et aussi du club « IBM côte d’Azur« .

Rudy Boyer, photographe de rue

Jean-Michel Bockler présente Rudy Boyer à la nombreuse assistance.

Son parcours

Rudy a visionné, jeune, de nombreux diaporamas réalisés par son père suite à de nombreux voyages de celui-ci.

Il ne s’est intéressé lui-même que tardivement à la photographie, commençant avec son téléphone portable, jusqu’à ce qu’il voyage lui-même assez loin pour que ça lui donne envie d’acheter un appareil Photo,un Nikon d80. Il fait pas mal de voyages à cette période, et en profite pour faire des photos et affirmer sa technique.

Un jour, durant un voyage pour le Mexique, il achète un magazine sur la photo pour le lire durant le long trajet aérien,  et ce magazine est consacré à la photo de Rue ! Rudy en tombe immédiatement amoureux.

Rudy Boyer commente une de ses photos

Il pratique assidûment cette discipline depuis 2013, de manière ludique et presque addictive, et il développe au fil des années un style soigné et élégant.

Aujourd’hui, il est marié et a trois jeunes enfants, ce qui limite actuellement son rayon d’action.

Mais quand il ne travaille pas en tant que responsable de laboratoire d’analyses de béton dans le domaine du bâtiment, Rudy Boyer photographie la rue.

Il utilise un Nikon d700 et un Fuji x100s. Les photos de rue sont prises exclusivement au Fuji x100s, plus léger et maniable.

 

Autodidacte, il préfère de loin les forums dédiés à la photographie de rue aux mondanités des vernissages.

Pour lui, la photographie n’a pas vocation à devenir un projet professionnel, mais surtout à être une échappatoire, animée par la passion.

S’il ne fait pas de plans de carrière, le travail de Rudy Boyer a pourtant déjà été remarqué, exposé à Menton en 2015 et sélectionné pour le prix les Zooms de la photographie 2017, à l’occasion du Salon de la photo. Rudy avait le soutien de « Réponse photo » et a gagné ce concours. Il a d’ailleurs fait la couverture de plusieurs magazines dont le dernier n° de « Réponse Photo » actuellement en vente.

Il a exposé en Inde, à Paris, en Arles … ; à Toulon actuellement (avec 4 autres photographes de rue) à la Maison de la Photographie jusqu’en mars 2019.

Loin des comptes Instagram vus et revus, il capture avec sensibilité le quotidien du Sud de la France. Ses images pleines de vie allient avec aisance lumière contrastée et composition dynamique

Son style et ses centres d’intérêts

Domptant habilement la lumière et peignant avec les ombres, le photographe prend ses images sur le vif, mais affiche une maîtrise léchée.

Le mobilier urbain en décor récurrent de son univers, Rudy Boyer immortalise les petits détails qu’il remarque dans l’espace public, son terrain de jeu privilégié.

Pour travailler son regard, il puise son inspiration aussi bien chez certains grands photographes que sur Internet.

Au début il travaillait en Noir et Blanc, ce qui lui permettait de se concentrer sur la composition, les contrastes, puis s’est senti prêt à s’exprimer avec la couleur pour « peindre un tableau avec de la couleur, les ombres… ». C’est aujourd’hui son mode d’expression privilégié.

Il  classe ses prises de vue en 7 catégories :

  • Atmosphères
  • Closer (au très près du sujet)
  • Animaux (souvent plus humains que nous)
  • Flash (rarement usité, mais avec le petit flash incorporé à son Fuji X100 ; objectif fixe de focale 23 mm cadrant comme un 35 mm en 24×36, utilisé (quand la lumière est suffisante) à l’hyperfocale)
  •  Etrange (singulier)
  • Juxtapositions; images forcées, perspectives forcées
  • Ombre et lumière

Exemples en images:

Atmosphères

Closer

Animaux

Juxtapositions

Ombres et Lumières

La technique

Son expérience initiale en photographie argentique lui permet d’anticiper rapidement les réglages d’exposition adaptés.

Réglages « tout manuel » dans la plupart des cas, grande profondeur de champ avec une ouverture de F/8 à F/16 très souvent et mise au point anticipée sur la distance hyperfocale, permettant d’avoir la netteté depuis la moitié de cette distance jusqu’à l’infini.

Les fichiers sont des JPeG systématiquement avec le Fuji, et un objectif grand angle de 23mm (cadrant comme un 35 mm en plein format 24×36),  ce qui l’oblige à s’approcher très près de son sujet.

Il ne corrige pas les défauts d’horizontalité, de bruit numérique, de taches…

Ce qui l’intéresse c’est de témoigner de la société dans laquelle nous vivons. 

Et de se faire plaisir.

Un grand merci à Rudy Boyer pour cette passionnante présentation,

et à Gérard Mathias qui a organisé pour nous cette rencontre .

 

Nous nous retrouverons lundi prochain 14 janvier pour poursuivre le cours normal de nos réunions, et ce sera Sélection d’images pour les thèmes, et galette des Rois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *