25/03/2019 : utilisation et avantages d’une tablette graphique à stylet

mars 28, 2019 Martine Belmon No comments exist

Ce  soir, Christophe Dentinger, président du photo club IBM, vient nous parler

de l’utilisation d’une tablette graphique à stylet.

Christophe Dentinger devant une partie de l’assemblée

Les différents types de tablettes graphiques à stylet

Une tablette graphique associe deux éléments:

  • Une surface plane active de faible épaisseur, appelée communément « la tablette », en général aux dimensions de formats de papier normalisés (A6, A5, A4, A3), ou plus récemment d’écrans d’ordinateur tendant vers le panoramique.
  • Un stylet s’utilisant comme un stylo, mais sans encre et exclusivement pour tracer sur la tablette.

L’association de la tablette et du stylet s’apparente à celle de la feuille de papier et du crayon. Cet appareil permet donc de dessiner sur un ordinateur avec une précision et une ergonomie proche de celle des outils traditionnels de dessin.

Il en existe deux types :

  • Sur les tablettes traditionnelles l’utilisateur doit regarder sur l’écran de l’ordinateur les résultats des actions de sa main qui se trouve hors du champs de vision
  • Sur les tablettes LCD, ou tablette-écran,  l’utilisateur agit directement sur son œuvre comme un peintre travaille sur sa toile. Ces dispositifs coutent plus cher (jusqu’à 3000 euros pour les plus grands modèles)
Christophe Dentinger au début de sa présentation

Qui sont les utilisateurs?

C’est un outil très prisé des infographistes, des dessinateurs et des photographes retoucheurs.

Et de toutes les personnes qui cherchent à gagner en productivité dans leurs activités di’magerie numérique.

Le domaine le plus évident est bien sûr l’infographie et la peinture numérique. Mais la photographie n’est pas en reste! Un bonne coordination sur la molette circulaire et le stylet permet de zoomer / dézoomer / effectuer des rotations et repositionner le cadre rapidement. La bonne gestion de la pression permet d’effacer plus ou moins des zones sur des calques.

Les avantages d’une tablette graphique à stylet

Suivant la qualité du modèle, la tablette permet de mesurer la pression sur la pointe du crayon, l’inclinaison, la rotation, l’accroche, ou d’autres paramètres indispensables en dessin classique.

Elle permet donc un geste beaucoup plus naturel et beaucoup plus précis que celui que nous avons avec une souris.

On peut jouer sur le niveau de pression et l’inclinaison du stylet qui réagit exactement comme un crayon à papier. Si j’appuie très peu, mon trait est léger est fin. Si j’appuie fort, mon trait est gras et épais. Si on incline le stylet, le trait est biseauté et si il est vertical le trait est droit.

La plupart des logiciels de retouche photo, d’infographie et de peinture numérique prennent en charge la tablette graphique. En voici une liste non exhaustive.

L’interface de certains logiciels peut basculer en mode tactile, notamment  la dernière version de Lightroom qui, sous réserve d’avoir un PC, vous permet de bénéficier d’une nouvelle interface et d’utiliser le module Développement en mode tactile, et donc prend en charge la tablette graphique à stylet.

Les principales marques

Comment choisir sa tablette graphique

La Taille :

Il n’est pas nécessaire d’investir dans un modèle XXL à taille comprise entre 22 et 26 pouces, par exemple format A5. Un photographe, ce n’est pas un dessinateur. Il n’a pas besoin de faire des mouvements amples lorsqu’il travaille ses images. Au contraire, il travaille surtout par petites retouches.

La gamme :

  • Entrée de gamme: Wacom Bamboo (compacte)
  • Pour les débutants: Intuos Photo ou Wacom Intuos5 Touch S
  • Pour les amateurs avertis et les pros : Intuos Pro (2048 niveaux de pressions différents).
  • Pour les fortunés: Wacom Cintiq 22HD touch écran HD 22’’
Pendant ce temps, Pierre s’exerce avec sa toute nouvelle tablette graphique.

Comment bien configurer et appréhender sa tablette graphique

  • Il est recommandé de passer un peu de temps pour bien configurer sa tablette par rapport au type d’activité que l’on réalise et à ses habitudes. Par exemple certains travaillent en contact permanent avec le stylet et la surface de la tablette d’autres en la survolant.
  • Prendre le temps de réaliser des exercices de retouche pour s’habituer et ne pas baisser les bras au départ. Selon la personne il faut compter entre quelques heures et quelques jours pour se familiariser avec l’engin.
  •  Placer la tablette graphique à côté du clavier (et pas au dessus !), à droite pour les droitiers et à gauche pour les gauchers, et avec la main qui ne tient pas le stylet on commande les raccourcis clavier de la tablette.
  • Sauvegarder la configuration de sa tablette une fois réglée à souhait.

 

L’assistance attentive… sauf Céline ! (… mais non, elle fait semblant de dormir )

Pour conclure et en savoir plus, Christophe nous recommande cet article sur un blog spécialisé:

https://blog.darth.ch/2014/11/19/dossier-retouche-les-outils-tablette-graphique/

 

Un grand merci à Christophe Dentinger pour cette présentation très intéressante et détaillée, qui, j’en suis sûre, en incitera plus d’un à franchir le pas !

 

Je vous retrouve le lundi 8 avril pour une soirée très ludique : prises de vue de portraits « Studio » pour notre trombinoscope, et pizza !

A la prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *