21/10/2019 : Rencontres d’Arles, et Courbes

octobre 24, 2019 Martine Belmon No comments exist

Aujourd’hui notre soirée sera scindée en 2 parties.

Première partie : compte-rendu de visite des rencontres d’Arles

Chistian et Elisabeth Nicot nous font part, au cours d’un exposé très documenté, de leur visite aux rencontres d’Arles en juillet 2019 .

L’exposé commence par le visionnage d’une vidéo de Laurent Breillat commentant à sa façon très personnelle les 50ième rencontres d’Arles .

Voir ici la vidéo de Laurent Breillat : Faut il aller à Arles en 2019 ?

Ensuite, Christian et Elisabeth nous livrent leurs impressions personnelles sur cette 50ième édition des rencontres d’Arles. Impressions agrémentées de photos prises dans les expositions.

Globalement, c’est manifestement un sentiment de déception qui domine ! Surtout que il y avait beaucoup d’attentes pour ce 50ième anniversaire.

Néanmoins quelques expositions ont retenu leur attention, et parmi elles :

Helen Levitt

À partir des années 1930, Helen Levitt immortalise la culture de rue des quartiers défavorisés tels que Spanish Harlem et Lower East Side : graffitis, adultes assis devant des entrées d’immeubles et enfants en train de jouer comptent parmi ses principaux sujets.

Tom Wood : Mères, filles, soeurs

L’exposition Mères, filles, sœurs rassemble un corpus d’images que Tom Wood a réalisé dans les rues de Liverpool et de sa banlieue entre le début des années 1970 et la fin des années 1990, aux côtés d’une sélection de sa collection personnelle de cartes postales de photographies de famille.

Valérie Belin, Painted Ladies

Cette nouvelle série de Valérie Belin se présente comme un ensemble de tableaux contemporains, réalisés à l’âge du numérique. Une occasion de se poser à nouveau la question récurrente des rapports entre photographie et peinture, figuration et abstraction, réalité et fiction.

La Movida

Alberto García-Alix (1956), Ouka Leele (1957), Pablo Pérez-Minguez (1946-2012), Miguel Trillo (1953)

Cette exposition réunit les oeuvres de quatre photographes de la Movida, un des mouvements les plus singuliers et les plus spontanés de la culture contemporaine espagnole, qui s’est déployé essentiellement à Madrid au début des années 1980. Après plusieurs décennies de dictature et d’ostracisme, la transition espagnole a vu apparaître une nouvelle génération fascinée par la modernité et les idées nouvelles qui allaient se concrétiser grâce à des créateurs de différents domaines tels que la musique, la mode, le cinéma, la peinture ou la photographie.

Pour tout savoir sur les 50ième rencontres d’Arles, cliquez ce lien : Arles programme 2019

Un grand merci à Christian et Elisabeth pour cet exposé parfaitement documenté et  commenté !

Deuxième partie : visionnage de photos du thème « Courbes »

 

Pierre et Fred se chargent d’animer cette 2ième partie , avec l’aide de Jean-Michel Bockler en « Monsieur Loyal », sollicitant l’avis du public sur les images présentées.

Cette nouvelle méthode suscite beaucoup de commentaires et d’animation !

Pour l’exposition de fin d’année, chaque photographe sera libre de choisir 2 photos présentées sur ce thème.

Je vous souhaite une bonne quinzaine, rendez-vous le 4 novembre pour parler de Travail d’Auteur et de Séries photographiques  !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *