10/02/2020 : « Les Collimateurs » par Marcel Piacentino

février 14, 2020 J-Marc Guillemaut No comments exist

Ce lundi 10 février 2020, notre maître photographe, Marcel Piacentino, a animé en séance plénière un atelier sur la gestion des collimateurs, destiné à tous les adhérents du club, et en particulier aux petits nouveaux ….

Cette « mise au point » avait été demandée par plusieurs membres avides de bien savoir régler le plan de netteté de leurs clichés.  En voici un résumé.

Les Collimateurs, C’est Quoi ?

L’autofocus ou AF, c’est ce dispositif bien pratique qui permet à votre appareil photo de faire automatiquement la mise au point, autrement dit de régler la netteté en fonction de la distance qui vous sépare de votre sujet.

Pour effectuer la mise au point, votre boîtier fait appel à des collimateurs (ou points AF), des capteurs chargés de détecter votre sujet, généralement matérialisés dans votre viseur ou sur votre écran LCD par de petits rectangles

Chaque collimateur correspond à une zone sur laquelle vous pourrez régler la netteté de votre image.

 

Différents types de géométrie de collimateurs : verticaux, horizontaux, en croix (les deux directions), voire en étoile.

 

Les Collimateurs, Comment ça marche ?

Deux types de fonctionnement : à détection de phase comme sur les appareils reflex classique, ou bien à détection de contraste comme la majorité des boitiers compacts, voir les deux.

Le but étant dans tous les cas d’obtenir le plan de netteté maximal sur le sujet choisi, en comparant les deux images générées par les deux parties du module AF.

Le but étant dans tous les cas d’obtenir le plan de netteté maximal sur le sujet choisi.

Les Modes d’Autofocus

  • Le mode autofocus simple ou ponctuel : One Shot ou AF-S ou S-AF (Single autofocus) Appuyez à mi-course sur le déclencheur, et tant que vous gardez le doigt à mi-course, la mise au point ne bouge pas.
  • Le mode autofocus continu : AI Servo ou AF-C ou C-AF l’autofocus ne s’arrête jamais. L’appareil met constamment au point en suivant les mouvements de votre sujet.

Sélection d’un collimateur ou d’un groupe de collimateurs suivant les circonstances

Les Collimateurs, Pourquoi ça ne marche pas (quelquefois) ?

Ce qui trompe l’autofocus : Le manque de lumière, le manque de contraste, les obstacles.

Les Collimateurs, Quelle alternative ?

L’Hyperfocale peut pallier les difficultés de mise au point lorsque l’autofocus peine à fonctionner, quand la mise au point manuelle est difficile si le temps manque notamment.

La distance hyperfocale, c’est la distance de mise au point telle que la zone de netteté (la profondeur de champ) s’étend de la moitié de cette distance jusqu’à l’infini.  On débraye l’autofocus et on règle manuellement la distance de mise au point sur cette valeur.

Cette petite formule mathématique, pour faire sérieux, montre surtout que la distance hyperfocale (« H ») ne dépend que de la longueur focale de l’objectif (« F »), de l’ouverture du diaphragme (« f »), et du diamètre du cercle de confusion (« C ») qui lui-même résulte de la taille des photosites sur le capteur.

Heureusement des applis sur ordinateur ou sur smartphone sont nombreuses, pour interrogation directe ou pour la construction de tableaux ou d’abaques.

Plus généralement ces mêmes applis donnent aussi pour une distance de mise au point donnée les distances minimales et maximales des plans de netteté (la profondeur de champ).

Chercher avec les mots clef : PDC ou « profondeur de champ », DOF ou « depth of Field » en anglais, Hyperfocale et Hyperfocal (en anglais).

Je vous souhaite bon travail photographique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *